À propos du Cruelty Free Down Challenge

De nombreuses marques de sport utilisent du duvet et des plumes d'oie ou de canard pour fabriquer leurs produits. Ce duvet provient d'oiseaux qui sont élevés pour leur viande, mais il représente un sous-produit intéressant pour les éleveurs. Bien que la plupart des marques de sport affirment ne pas accepter de duvet provenant d'animaux plumés à vif ou gavés, il manque souvent des preuves qui appuient ces affirmations.

Retracer l'origine des duvets n'est pas une tâche facile. Il est certain que même les marques qui exigent du duvet répondant à des normes supérieures du point de vue du bien-être animal ne connaissent souvent ni l'origine ni le cycle de production du duvet qu'elles reçoivent. Cela est dû principalement à un manque de transparence ainsi qu'au grand nombre d'étapes que comprend la production. De nombreuses marques ne peuvent pas retracer l'origine du duvet contenu dans leurs vestes ou leurs sacs de couchage en remontant jusqu'aux exploitations dans lesquelles les oies ou les canards sont nés ou ont été élevés. Comment peuvent-elles alors être en mesure de garantir aux consommateurs que la chaîne logistique de leur duvet exclut la plumaison à vif ou le gavage des oies et des canards ?

QUATRE PATTES veut changer les choses et demande par conséquent aux marques de prendre part au Cruelty Free Down Challenge ! Vous pouvez rester informés et voir quelles marques décident de relever ce défi, quelles actions elles entreprennent et quelles stratégies elles envisagent pour s'assurer que le duvet qu'elles utilisent est issu d'oies et de canards traités sans cruauté. Les marques doivent atteindre 5 niveaux avant d'arriver au sommet. Leur accession au sommet signifie, d'après les informations qu'elles ont fournies à QUATRE PATTES, qu'elles prennent au sérieux le bien-être des animaux et qu'elles s'assurent autant que possible que toutes les oies et tous les canards de leur chaîne logistique ne sont ni plumés à vif, ni gavés.

À propos de la campagne

L'objectif principal de QUATRE PATTES dans le cadre de cette campagne est de résoudre un des problèmes les plus importants liés au bien-être des animaux : la plumaison à vif et le gavage. Les lois contre la plumaison à vif et le gavage qui sont en vigueur au sein de l'Union européenne ne limitent pas l'importation et la vente de duvet ou de viande d'oiseaux plumés à vifs ou gavés. En l'absence d'une législation sur le bien-être animal qui protège les oiseaux de ces méthodes de production cruelles, QUATRE PATTES s'est employée ces dernières années à attirer l'attention des marques de sport telles que The North Face, Patagonia et Mammut sur ce problème. QUATRE PATTES a démontré qu'en dépit des attestations ou des certificats présentés par les fournisseurs, des pratiques cruelles envers les animaux sont effectivement appliquées dans leur chaîne logistique. Par le biais d'actions entreprises précédemment, QUATRE PATTES avait déjà obtenu des résultats positifs concernant l'amélioration des procédés d'élevage des oies en Hongrie et en Pologne, où de nombreuses exploitations ont renoncé à la plumaison à vif et au gavage. Les producteurs ayant autorisé QUATRE PATTES à effectuer des contrôles dans leurs exploitations pour vérifier que ces pratiques n'y étaient pas employées se trouvent sur notre « Liste positive des éleveurs de volaille ».

De nombreuses marques choisissant de continuer à utiliser du duvet dans leurs produits, QUATRE PATTES les invite à garantir autant que possible que les pratiques cruelles de la plumaison à vif et du gavage sont absolument évitées. Pour cela, une entière traçabilité de la chaîne logistique (de l'exploitation d'origine jusqu'au produit final) soutenue par des mesures solides est impérative. Des audits annuels non annoncés sont nécessaires afin de garantir que les déclarations des élevages, des abattoirs et des sites de nettoyage appartenant à une chaîne logistique sans cruauté à l'égard des animaux sont transparentes et fiables. Afin de s'assurer de la crédibilité des déclarations concernant le bien-être des animaux, une grande partie des exploitations, sinon toutes, doivent être soumises à des contrôles annuels, idéalement par le biais d'inspections inopinées ou non annoncées. Les conditions d'élevage des animaux devraient être contrôlées, notamment leur état de santé, leur accès à un espace extérieur, le type de revêtement du sol, leur approvisionnement en eau et en nourriture. La production parallèle – lorsqu'une chaîne logistique inclut à la fois des pratiques respectueuses du bien-être des animaux et des pratiques cruelles – doit être évitée. Elle ne peut pas être acceptée au niveau des élevages, car en pratiquant la plumaison à vif ou le gavage, ils ne peuvent pas être considérés comme exempts de cruauté. Lorsque des abattoirs et des sites de nettoyage sont impliqués dans une production parallèle, des mesures doivent être prises afin d'éviter tout mélange entre les produits. De plus, les conditions de transport et d'abattage, qui peuvent être une grande source de stress pour les animaux, devraient être réglementées et contrôlées à l’occasion d’inspections. C'est seulement en retraçant la production du duvet depuis l'exploitation d'origine jusqu'au produit final que l'on peut garantir qu’il provient d'oiseaux qui n'ont pas enduré de plumaison à vif ou de gavage au cours de leur vie.

De grandes marques telles que Fjällräven, Patagonia, The North Face et Moutain Equipment ont mis au point leurs propres standards de traçabilité en ce qui concerne le bien-être animal, et elles les proposent à d'autres marques ou à d'autres membres de leur chaîne logistique. Les normes « Traceable Down » de Patagonia et « Responsible Down » de The North Face retracent la chaîne logistique dans son intégralité et incluent certaines mesures clés en ce qui concerne le bien-être animal. QUATRE PATTES considère ces faits comme des progrès encourageants pour l'industrie du duvet et indique que ces mesures ont poussé les plus grands fournisseurs (sites de nettoyage) de duvet, tels que Allied Feather and Down and Downlite, à retracer l'origine du duvet qu'ils reçoivent jusqu'au niveau de l'élevage. Par ailleurs, le fait que ces normes soient proposées pour être adoptées par d'autres membres de l'industrie signifie que davantage de marques vont commencer à prendre des responsabilités et à prêter attention à leur chaîne logistique. Cependant, des mesures supplémentaires doivent être intégrées à ces normes au fur et à mesure de leur développement, en particulier en ce qui concerne les contrôles au niveau des exploitations et la certitude, pour la plus grande partie d’entre eux, de leur caractère inopiné. QUATRE PATTES fait partie du comité d'examen des deux normes et négocie activement pour apporter des améliorations à tous les niveaux.

http://www.vier-pfoten.org/en/campaigns/farm-animals/live-feather-plucking/

À propos de QUATRE PATTES

QUATRE PATTES est une organisation internationale de protection des animaux dont le siège principal est à Vienne, en Autriche. L'organisation défend le bien-être des animaux par le biais de campagnes et de projets de développement durable. Notre travail se fonde sur des recherches substantielles et une expertise scientifique, ainsi que sur une collaboration intensive au niveau national et international. QUATRE PATTES se concentre sur les animaux qui sont directement sous l'influence de l'homme: chiens et chats errants, animaux de laboratoire, animaux sauvages et animaux de compagnie, mais aussi ours, chats sauvages et orangs-outangs, gardés dans des conditions inadéquates. QUATRE PATTES vise à aider les animaux en détresse de manière directe et rapide. L'association est présente en Autriche, en Belgique, en Bulgarie, en Allemagne, en Hongrie, aux Pays-Bas, en Roumanie, en Afrique du Sud, en Suisse, au Royaume-Uni ainsi qu'aux États-Unis

www.vier-pfoten.org